MetaNature

Articles

Jardin d’entreprise, nouveau cocktail du bien-être et de la productivité au travail

Jardin d’entreprise, nouveau cocktail du bien-être et de la productivité au travail

I
l était une fois quelques m2 de nature dans une entreprise… Aujourd’hui, réjouissons-nous, ce n’est plus mythe. De plus en plus de sociétés décident de mettre au vert leurs employés plutôt que de les cultiver seulement sous verre. Google, Toyota, PepsiCo, LinkedIn aux Etats-Unis et désormais le Crédit Agricole, Sodexo, BHV, Galeries Lafayette, Maisons du Monde ont implantés des « corporate gardens » dans leurs châteaux forts.

Parc, jardins, patios et terrasses fleurissent un peu partout. Après les jardins ouvriers, la terre, la nature font leur entrée à l’ère du tertiaire. Dans notre monde de plus en plus urbanisé, finalement hyper-déconnecté, ces jardins contribuent au bien-être et à l’efficacité au travail.

Ajoutez quelques plantes d’intérieur dans des bureaux impersonnels et spartiates. La productivité de vos collaborateurs peut croître de 15% selon le Dr Chris Knight (2014). Avec une plante par m2, améliorez considérablement les capacités de mémorisation et d’attention. La diminution significative de la fatigue cognitive, des maux de tête et de gorge vaut bien cette bouffée d’oxygène. Jardiner sur les toits ou au pied des immeubles améliore les performances professionnelles grâce aux effets de la biophilie.

Le feu vert donné aux salariés pour respirer, créer, entretenir, s’y retrouver, contempler, récolter et partager les fruits de leur labeur permet de se ressourcer en vivant pleinement l’« attention involontaire ». Anti-stress naturel du quotidien professionnel, ces moments de pure détente ou d’exercice physique modéré rompent avec la sédentarité et l’agitation cognitive.

Convivial, le jardin favorise l’intimité et la sociabilité. Faciliter les échanges, rassembler les équipes, aplanir la hiérarchie, tant de bénéfices au profit du collectif ! Connaissez-vous un employeur, qui voudrait réduire son taux d’absentéisme de 10% à moindre coût ? (Elzeyadi, 2011)

En plus de renouer des liens avec la nature, le jardin est un support puissant de médiation. C’est une formidable source d’inspiration pour accompagner la transformation de personnes et des équipes. Vecteur d’expression, le jardin permet de cultiver les valeurs d’une marque, exprimer concrètement ses ambitions stratégiques, définir des axes de développement, recréer du lien social, gérer des conflits interpersonnels, … Autant de projets, au cœur desquels ce média extraordinaire « jardin » se révèle cohérent et pertinent. Tailler, semer, arroser, éclaircir… autant d’analogies, qui résonnent au quotidien.

A
près la machine à café sous atmosphère modifiée, préférez plutôt une belle vue de nature et un bon moment de jardinage, c’est une entreprise qui porte plus beaucoup de fruits.

Toutes ces initiatives se multiplièrent et eurent beaucoup d’enfants. C’est ce qui compte !


Engagez-vous à introduire la nature sur votre lieu de travail !
Soyez le changement !

Cultiver votre îlot de verdure au bureau

Seul(e) ou avec vos collègues, vérifiez si besoin, que vous êtes autorisé à disposer des plantes d’intérieur dans votre espace de travail.

Si vous êtes à plusieurs, veillez à ce que vos plantes soient sous bonne garde en cas d’absence.

Comment ?

  1. Prenez le temps de choisir vos plantes préférées (goûts, espace disponible, luminosité, facilité d’entretien).
  2. Pour encore plus de bénéfices sur votre santé, intéressez-vous aux plantes dépolluantes !
  3. Jouez avec les couleurs, installez-les dans un cache-pot !

Voici notre Top 3 des plantes dépolluantes :

  1. Crassula
  2. Pothos
  3. Anthurium

Beaucoup de plantes d’intérieur ont des capacités dépolluantes. En plus d’assainir l’air et d’absorber les composés organiques volatiles de votre bureau, certaines absorbent aussi les ondes électromagnétiques nocives émises par les appareils électriques (ordinateur, imprimante, écran, etc…). Elles améliorent la qualité de l’air en dégageant de l’oxygène et régulant l’humidité d’une pièce.

Derniers conseils utiles

L’entretien des plantes d’intérieur nécessite d’arroser fréquemment, car l’air ambiant est souvent sec. Evitez de les placer près d’une sortie d’air chaud. Lors du rempotage, disposez une couche de pouzzolane (3cm) en surface pour limiter les projections d’eau. Plus stables, un bac à réserve d’eau ou un cache-pot vous assureront aussi plus de tranquillité.

Humidifiez avec pulvérisateur aide les plantes les plus sensibles à la dessication et enlève la poussière à la surface des feuilles. Soyez vigilants pour éviter tout risque électrique.

Fertilisez et rempotez, quand cela est nécessaire.

Les meilleures plantes dépolluantes

Geneviève Chaudet, Ariane Boixière-Asseray

RUSTICA EDITIONS, 2010

Ce livre propose une sélection des meilleures plantes dépolluantes, les plus efficaces pour purifier l’air de la maison ou du bureau. Vous y trouverez toutes les recommandations pour choisir celles qui conviennent aux différentes pièces et les conseils de culture pour optimiser leurs capacités à épurer l’air.

Newsletter Métanature® Automne 2018
Jean-Luc CHAVANIS

Crédits photos : ©AYA images/ stock.adobe.com ; © diego cervo/ stock.adobe.com ; © Tatjana Balzer / stock.adobe.com ; © jojokrap / stock.adobe.com ; © photology1971 / stock.adobe.com

Laisser un commentaire